Pour ces jeunes pousses déjà bien aguerries à l’exercice, le but de cet événement à portée internationale est avant tout de mieux se faire connaître et de convaincre. « Nous cherchons ici des partenaires éventuels pour l’exportation », confie par exemple Frédéric Ventre, l’un des deux Français à concourir et fondateur de Yooji, start-up girondine spécialisée dans la nourriture bio surgelée pour bébés. « Les investisseurs sont aussi bien sûr des personnes à rencontrer ici », précise-t-il encore. Le fondateur de TrapView, Matej Stefancic, va même plus loin : « Nous cherchons des investisseurs pour différentes filières et différents pays, car on ne veut pas juste être présent ou leader technologique. » Tout est affaire de contacts et cet événement, qui rassemblait environ 200 participants de l’écosystème start-ups agricoles dans une ancienne chapelle, le One Marylebone, est propice aux rencontres et à la communion. Mais un accompagnement spécifique est aussi prévu pour les gagnants des trois prix.

CPG brands need to front the costs to overhaul the food system, but consumers will pay in long term

March 05, 2021 2020 Press, Press

Stay in the loop on all things FoodBytes! Subscribe to our newsletter

Sign Up Today